,

Le Toulousain Brefel sur le toit du monde (DDM)

 » Barcelone 2018  » – Championnats du Monde de Pelote Basque 

Champions du monde ! Le refrain est un classique depuis cet été, Sylvain Brefel et Dan Nécol l’ont adapté à l’équipe de France dans la spécialité Pala Corta.

L’équipe de France a conquis vendredi la première médaille d’or des Championnats du Monde de Barcelone 2018.

Elle l’a fait dans un complexe Olímpics de la Vall d’Hebron rempli à ras bord qui a vibré lors de cette première finale.

La paire française a réussi à renverser le score pour battre le tandem espagnol formé par le Catalan Emiliano Skufca et le Basque Esteban Gaubeka.

Le duel des titans a commencé avec un tableau de marque à l’avantage des locaux. À mi-parcours du premier set, l’Espagne menait avec une avance de 9-5, mais la réaction des Français a ravivé le suspense jusqu’à ce que le duo espagnol demande un temps mort avec 10-9 au tableau d’affichage.

La décision fut instantanée, Skufca et Gaubeka se détachant jusqu’au 15-10 et le gain de la première manche.

Un aperçu de supériorité qui s’est inversé dès le début de la deuxième manche dans laquelle la France est parvenue à se distancer jusqu’à un net 3-9.

Skufca et Gaubeka n’ont pas jeté l’éponge et ont réduit l’écart jusqu’à ce qu’ils ne soient plus qu’un point en retard (11-12).

Une erreur de Gaubeka a provoqué un 12-14 que Necol n’a pas manqué de concrétiser en suivant d’un superbe deux murs long.

La maîtrise de Brefel

L’usure physique des quatre pelotaris lors du dernier set décisif commence à se faire sentir mais aucun joueur ne veut lâcher prise.

La tension sur certaines actions entre joueurs est palpable, Gaubeka reprochant des tentatives d’obstruction de Dan Nécol.

L’ambiance tant sur la cancha que dans les gradins est au maximum, l’égalité étant maintenue jusqu’à 8-8. La maîtrise et la puissance de Sylvain Brefel font la différence à ce moment-là, le coup de grâce étant donné sur une dernière frappe surpuissante qui provoque la faute de l’avant espagnol.

Victoire de nos Français 8-10, provoquant le délire des centaines de fans français et la désolation du duo vétéran espagnol.

La Dépêche du Midi

 

0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N’hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.