,

Le mois d’après #5

Dans ce dernier épisode, la Ligue Occitanie tient à mettre en avant une de ses sportives. Bravo à toi Romane, on espère vite te revoir en bleu, blanc, rouge.

« Bonjour, je m’appelle Romane Mercadié, je joue à la Cesta Punta au club de Pamiers. Je suis arrière. Pour les championnats du monde -23ans qui ont eu lieu à Iscar du 16 au 23 octobre 2021. Mon avant était Oihana Sorozabal du club de Biarritz.

Honnêtement, quand j’étais petite je n’aurai jamais cru participer aux championnats du monde de Cesta car je voyais bien que ce sport n’était pas ouvert aux filles.
Début 2021, mon père m’a dit que Didier Lopez, le sélectionneur, voulait nous voir pour évaluer notre niveau. C’est là, que l’aventure a commencé! Bon évidement, être sélectionnée a été bien moins compliqué que pour les garçons car les filles sont moins nombreuses en France.
Pour notre préparation nous n’avions pas fait beaucoup de physique mais, côté technique, je m’entraînais la semaine avec mon club, à Pamiers, et dès que cela était possible je montais au pays basque pour m’entraîner avec Oihana, sous la direction de Didier Lopez. Par exemple, durant l’été, un weekend sur deux on s’entraînait au pays basque. Cela faisait beaucoup de route mais c’était pour la bonne cause. Cela m’a aussi permis de faire de belles rencontres
Le 16 octobre, toute la délégation est partie dans plusieurs mini bus pour se rendre à Iscar. L’ambiance y était très joyeuse. Là-bas nous étions hébergés dans un centre pour sportif avec les délégations de tous les pays. Avoir toutes les délégations logées au même endroit m’a permis de faire connaissance avec d’autres joueuses, de m’exercer à la langue espagnole est de passer de bons moments. La cérémonie d’ouverture a été un temps fort pour moi, c’était super de faire partie de la délégation française, en tenue officielle, tous ensemble sur la cancha.


Tous les matins, on se levait à 7h pour faire un réveil musculaire. Puis nous prenions notre petit déjeuner et allions encourager les garçons de la Cesta individuel. L’après-midi, c’était à nous de jouer et aux garçons de nous soutenir. On sortait les drapeaux français et on applaudissait. C’est à travers ces instants précieux que j’ai découvert l’esprit d’équipe. Après les parties, on mettait la musique à fond dans les vestiaires pour relâcher la pression. L’enjeu de chaque match était très important, je n’étais pas habituée à cela.
Dans le championnat, il y avait cinq équipes féminines: deux espagnoles, une mexicaine et deux françaises. Pour les parties contre les espagnoles, on savait que notre niveau était inférieur car on avait déjà joué contre elles au championnat d’Europe deux mois avant. Mais on a quand même tout fait pour marquer un maximum de points. Les filles mexicaines étaient à peu près du même niveau que nous. Nous les avons gagnés en partie de poule puis, malheureusement, nous avons perdu la petite finale. Ce fut une
très grande déception pour moi. Mais cela m’a fait grandir et prendre conscience du chemin à parcourir.
Mon prochain objectif est de participer aux mondiaux senior en octobre 2022 qui se tiendront a Biarritz.
Les présélections auront lieu dans les prochains mois. Contrairement à l’année dernière, je fais des entraînements physiques et techniques plus intensifs car depuis septembre je m’entraîne à la section paloise auprès de Jean Olharan et de Jérôme Portet. »

0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N’hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.